Photo Jean-Christophe LAROSE

Jean-Christophe LAROSE


Jean-Christophe LAROSE

C’est à l’IDRAC où il obtient son diplôme et ensuite à l’ISG, Institut Supérieur de Gestion au sein duquel il se spécialise dans la gestion des PME qu’il approfondit ses compétences. Jean Christophe Larose (la page - Jean Christophe Larose) a pu lors de son volontariat pour un service national en entreprise, compléter ses savoir-faire sur tous les problèmes du domaine de l'immobilier. C’est dès lors en profesionnel aguerri qu’il donne des conseils aux entreprises souhaitant s’implanter sur le business immobilier du Portugal. Sa passion pour l’urbanisme et l’architecture le conduisent logiquement vers le domaine de l’immobilier.

La totalité des projets immobiliers achevés par Jean Christophe Larose l'ont converti en promoteur immobilier de haut vol. Le promoteur se donne pour objectif de trouver une solution immobilière vraiment en adéquation avec les demandes de tous ses investisseurs. La préoccupation du contentement du client se présente comme le premier mot d’ordre. Apparaître comme le promoteur immobilier capable de créer un résultat global a toujours été l'objectif des œuvres conduites par Jean Christophe Larose.

La conception du projet Ycone pensé à Lyon Confluence par Jean Christophe Larose conjointement avec l'architecte Jean Nouvel constitue un objet architectural unique, à la conception novatrice qui donne une importance toute particulière au verre et au style futuriste. Avec ses nombreuses créations, le chef d'entreprise se fond de la plus belle des manières dans le XXIe siècle. Plusieurs chantiers sont sur le point de naître que ce soit en France ou en Europe, comme ça a été dernièrement le cas avec les travaux de réhabilitation de l'hôtel lyonnais Charlemagne ou encore le Pavillon 52.

Un chef d'entreprise d'une grande exigence !

Véolia, les hôtels Mama Shelter, la Compagnie générale des eaux et Euronews constituent certains des clients très connus de Jean Christophe Larose. La réussite n'a très certainement rien à voir avec le hasard mais plutôt avec le savoir-faire. Le talent de Jean Christophe Larose est aussi d'avoir l'initiative de faire appel à diverses références en urbanisme telles que Jean Nouvel, Philippe Starck ou encore le cabinet Jakob+MacFarlane. La réussite des travaux de Jean Christope Larose a pour base le haut niveau d’exigence qu'il sait inspirer aux experts qui travaillent avec lui.

Une vision collaborative avec les organisations locales

Apporter différentes formules architecturales complètes à l'ensemble des investisseurs est l'objectif principal de Jean Christophe Larose. Lorsqu'on a connaissance du très haut degré d'excellence qu'exigent les entreprises et les organismes locaux, on arrive donc à voir la raison pour laquelle ce chef d'entreprise est actuellement un collaborateur reconnu des organismes locaux. Une approche globale se présente comme l'un des avantages que le chef d'entreprise a réussi à mettre en œuvre. Il est maintenant naturel que quelques-uns de ses clients lui confient toutes les procédures d’un ouvrage. La réalisation d’un projet global peut donc passer par l'ouvrage et aboutir jusqu'à l'administration locative du bâtiment. Le chef d'entreprise optimise de nombreuses alternatives originales et efficientes dans le secteur de la construction et ce en toute sérénité. Ceci permet à tous les organismes territoriaux ainsi qu'aux entreprises de révéler leur facette avant-gardiste. C’est parce que Jean Christophe Larose possède un regard pragmatique mais également une appréhension experte des demandes immobilières des clients qu’un travail partenarial efficace s’est mis en place tout au long des années.

Quand on possède une vue très particulière et aussi neuve du domaine de la construction, il est important de s’impliquer. Entreprendre dans le but d'atteindre le succès par soi-même s'est imposé comme une évidence pour Jean Christophe Larose. Le circuit professionnel de Jean Christophe Larose comme entrepreneur atteindra son paroxysme via l'établissement du groupe Cardinal en l'an 2000. Plusieurs fonds d'investissement sont créés comme Cardinal Campus et Cardinal Réalisation notamment. Le projet Confluence montre l'accès du groupe Cardinal à une nouvelle ampleur, une réalisation personnelle qui représente à la fois un pari audacieux entièrement relevé par le jeune patron. Rapidement, son entreprise décidera de s'associer au le cabinet d’études Adéquation, et ultérieurement apparaîtra Fondis à la veille de l'an 2000. Cette compagnie développera une branche d'études et aussi un service de promoteur immobilier.